•  

     

     

    Raconter des histoires

    à poursuivre matin midi et soir

    entretient la persévérance

    à vouloir comprendre le réel

    contrairement

    à ce que l'on pourrait croire.

     

    Blogmarks

    votre commentaire
  •  

    La route n’en finit pas

    D’aller loin

    Très loin

    Et c’est ce qui fait

    Que je suis toujours

    du voyage

    ma valise dans la tête

    avec peu de choses

    dedans

    dès que j’écris

    pour avoir l’illusion

    de rester léger.

     

     

    Blogmarks

    votre commentaire
  • Une année dans la vie de Thierry Radière

     

    L'auteur fontenaisien vient de publier son tout nouvel ouvrage, intitulé Radière, Journal 2016, un récit autobiographique. Après avoir écrit plusieurs romans et nouvelles, Thierry Radière s'est donc essayé à un nouvel exercice, le journal. Il y décrit le déroulement de son année 2016, jour après jour, racontant sa famille au quotidien, notamment son épouse avec qui il partage un goût prononcé de l'écriture, et sa fille qui doit combattre chaque jour la maladie dont elle est atteinte depuis la naissance.

    Il y évoque aussi beaucoup ses passions, et tout particulièrement celle de l'écriture à laquelle ce professeur d'anglais se consacre depuis l'adolescence. L'écrivain fait, en outre, part de ses réflexions sur d'autres auteurs ou des éditeurs qu'il a eu l'occasion de lire ou de rencontrer, et dont certains ont même pu devenir des sources d'inspiration. On entre, à la lecture de ce livre, dans l'univers de l'écrivain, ses joies et déceptions, et parfois même, dans son intimité.

    Radière, Journal 2016, par Thierry Radière. 16 €, à commander sur www.jacquesflamenteditions.com

     
    Blogmarks

    votre commentaire
  •  

     

    Je pourrais imaginer

    n’importe quoi

    pour le plaisir

    de me surprendre

    et faire semblant

    d’y croire

    pour me persuader

    que j’écris.

     

     

     

     

     

    Blogmarks

    votre commentaire
  •  

    C’est vraiment étouffant

    D’avoir des poèmes

    Bloqués au fond du ventre

    A cause de la chaleur ambiante

    Ça empêche de respirer

    Même à l’ombre

    Rien n’y fait

    A moins que ce ne soit

    Autre chose de plus sérieux

    Qui contrarie les vers

    De sortir comme ils veulent.

     

     

    Blogmarks

    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique