• A force de fixer

     

     

     

    A force de fixer

    l'éclairage du lampadaire

    de la rue où j'habite

    je finis par avoir des hallucinations

    que j'aime entretenir

    chaque matin

    avant de me mettre au travail

    et tout en écrivant.

    (Confidences poétiques)

     

     

     

     

    Blogmarks

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :