• A force de lire des poèmes

     

     

    A force de lire des poèmes

    on vit la vie

    comme une poussière :

    on se laisse emporter

    par le vent

    on se laisser attraper

    par les mains des enfants

    on se laisse avaler

    par les vieux gourmands

    on se laisse aspirer

    par les vieilles maniaques

    on se laisse ignorer

    par les gens en cravate

    et les autres en tailleur

    on se laisse lécher

    par la langue du chien

    on se laisse observer

    par le microscope du savant

    on se laisse aimer

    par les vagabonds en balade.

     

     

     

     

      

    Blogmarks

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :