• Après ce dernier plan

     

     

     

     

     

    Après ce dernier gros plan

    sur les lèvres noires

    de la ravissante veuve

    embrassant le charbonnier livreur

    j'imagine un long plan séquence

    à la manière de Sokourov

    en train de filmer l'Ermitage de Saint-Pertersbourg

    (mais avec mes petits moyens de néophyte.)

    Je ferais tout

    pour qu'on ait l'impression

    d'être emporté dans un tourbillon sans fin

    proche du sentiment de vertige

    qu'on peut éprouver

    face à une émotion indicible.

    Car c'est bien de cela

    dont il est question :

    raconter à en perdre haleine.

    (Un film ne s'invente pas)

     

     

     

    Blogmarks

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :