• Ce n'était pas une forêt

     

     

     

    Ce n'était pas une forêt

    comme les autres

    celle-ci avait la particularité

    d'avoir de longues clairières

    et elles nous permettaient

    de voir au loin

    les chevreuils bondir

    et se croiser d'un côté

    à l'autre du sentier

    comme s'ils voulaient animer

    soudain

    notre plaine intérieure. 

     

     

     

     


    Blogmarks

  • Commentaires

    1
    Mcdem.
    Lundi 2 Octobre à 07:47
    Sous la charmille du cœur / le velours des chevreuils / caresse le regard ouvert / sur les rebonds les tombées / de notre plaine intérieure.
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :