• D'illusions en illusions

     

     

     

    L’ensevelissement progressif du soleil derrière l’horizon terreux et froid a, dans les yeux des gens, un reflet fuyant et peu visible. Par contre, il a, sur ses pupilles gonflées d’espoir, le dessin de l’avalanche emportant dans sa course folle celui qu’elle a tant aimé.

    Tout lui rappelle qu’elle n’est rien sans lui. L’obsession de le voir la terrifie. S’accrocher à la naissance de la nuit est pour elle une manière de  retenir pour quelque temps encore le souffle visible de l’introuvable. Maintenant que le soleil a disparu dans le  coton sombre du crépuscule, elle se sent plus seule. Les brouhahas résonnent dans ses oreilles et l’isolent davantage des préoccupations de son entourage.

     

    Le bar où elle se trouve maintenant est différent de celui où elle est allée vomir en début d’après-midi. Ici, tout le monde a l’air sur son trente et un, en tenue de soirée, avec aux lèvres des sourires forcés et sur les visages des maquillages de marionnettes. Peut-être ont-ils tous prévu de continuer la soirée en boîte. Il ne manque plus que la lumière multicolore des spots pour donner aux paillettes de leurs costumes le scintillement qu’elles méritent et ainsi mettre en valeur la nonchalance de leur danse sur la piste et la tristesse de leurs rêves sur les banquettes. 

     

     

     

    Blogmarks

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :