• Entre souvenirs et intuitions.

     

     

     

     

    Le charme reste intact longtemps après avoir existé à un moment donné du passé. C’est étonnant. Grâce à l’incroyable travail de la mémoire, rien ne bouge. L’exactitude frôle la perfection. Ecrire c’est ça je pense : respecter le  plus fidèlement possible les frôlements qui s’opèrent entre la clarté du souvenir et le vague des intuitions. Elle est ici même l’origine de ma volonté d’écrire ce roman. Plus j’écris, plus je me rends compte qu’il n’y a rien de plus lié au passé que l’acte d’écrire. Et en même temps écrire c’est préparer l’avenir. Je veux dire que ce roman dont j’ignore tout est déjà pour moi la certitude du  brouillon d’un autre.

     

     

     

    Blogmarks

  • Commentaires

    1
    Dimanche 15 Janvier à 08:18

    Beau, ce que tu dis là. A lire, et relire !

      • Dimanche 15 Janvier à 08:27

        Merci, Serge, de me lire chaque matin. Beau dimanche à toi !

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :