• Et si mes poèmes n'étaient

     

     

     

    Et si mes poèmes n’étaient 
    (ne serait-ce) 
    que de petits clins d’œil
    ce serait déjà ça
    me dit-il
    en souriant
    moi qui suis incapable
    d’en faire
    avec mes yeux
    poursuit-il.
    Tiens c’est peut-être pour ça
    que j’écris :
    pour m’apprendre
    à cligner d’un œil
    puis de l’autre.

     

     

     

     

    Blogmarks

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :