• Et si t'écrivais seulement

     

     

     

    Et si t’écrivais seulement
    contre les emballements
    pour les ralentis

    les virages à la corde

    les descentes au frein moteur

    les pentes impossibles à monter
    il y a de ça un peu quand même
     

    dans ta course d’homme caché 
    du maquillage que tu gardes au fond 
    resté telle une poudre
    difficile à appliquer
    sur ton visage de riz
    et si t’écrivais seulement
    sans espoir plein d’idées
    uniquement dans l’optique
    de tordre le cou 
    à la vitesse les yeux fermés.

     

     

     

     

    Blogmarks

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :