• Il aurait suffi d'un rien

     

     

     

    Il aurait suffi d’un rien

    et la vie aurait été autre chose

    de plus volant

    mais non elle est restée

    proche de la terre

    de ses sillons menant

    à la lisière dont les orties

    avaient un goût sucré

    de fruits des bois

    mangés abondamment

    bébé.

     

     

     

    Blogmarks

  • Commentaires

    1
    Mercredi 31 Octobre à 10:26

    Il suffit d'un rien pour être poète ou voyou, bon père de famille ou violent alcoolique. Je me suis souvent engagé dans l'une ou l'autre de ces impasses. Des hommes, des femmes surtout m'ont aidé à retrouver le vrai chemin. Des amours et des Socrates ! Il suffit de si peu d'attention (s) ; chacun a souvent la responsabilité de l'autre. Une femme, une mère, un professeur, un poète attentif... il nous faut regarder vivre pour aider à vivre !

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :