• Je ne m'inquiète plus

     

     

     

    Je ne m’inquiète plus

    pour ces histoires

    sans vraiment être

    recollées à la charpente de la baraque

    de travers au soleil.

    Je sais que c’est comme ça maintenant

    les personnages ne

    meurent pas

    même de pauvreté :

    ils sont nés en le voulant

    de mon désir d’épaisseur

    de ma peur du vide.

    Allez savoir pourquoi

    ils tiennent à la barre

    au moment où je croyais

    qu’ils avaient disparu

    dans l’indifférence générale

    des hautes et basses marées

    à fendre le souffle des mouettes

    aux ailes chercheuses.

     

     

     

     

     

     

    Blogmarks

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :