• La lumière s'impose ce matin

     

     

     

    La lumière s’impose ce matin 
    tel un film en noir et blanc
    (avec des visages de personnages
    ressuscités depuis longtemps)
    spécialement projeté
    pour un enfant venant de naître.

     

    A croire qu’une fois
    rentré dans le cœur
    le souvenir est indestructible.

     

    Les scènes s’enchaînent
    et les dialogues fusent.

    La route n’est pas 
    ce que l’on prend
    (dit un des acteurs) 
    quand on roule en voiture
    c’est autre chose 
    de plus intérieur
    de plus subtile aussi
    qu’aucun dessinateur
    ni peintre ni musicien
    ni écrivain n’est capable
    de reproduire si ce n’est
    en soupirant devant son travail
    à peaufiner à reprendre
    à jeter même
    les yeux grands ouverts
    la bouche fermée.

     

     

     

     

     

     

    Blogmarks

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :