• Le linge et la mer (épisode n°8)

     

     

    Je sens le poids de son mutisme découdre l'antre de mon malaise. Véronique s'en rend peut-être compte. C'est bientôt la marée haute, complètement haute. Le couple que nous avons croisé tout à l'heure sera obligé de se mettre au même niveau que nous, en haut, sur le sable sec et doux rentrant dans nos chaussures.

    Je regarde mes pieds s'enfoncer et sens le sable épouser ma voûte plantaire à travers mes chaussures. Mon pantalon est aussi trempé que mes chaussettes. J'avais oublié que mes pieds étaient mouillés. Je pense que nous nous dirigeons en direction du parking du bar-restaurant, là où est garée notre voiture.

    Bien que la mer s'en aille - maintenant que la marée a touché le point culminant de sa hauteur -, les stigmates de son passage sont encore là, ancrés dans le sable remué. Même si nous reculions au lieu d'avancer, cela ne changerait rien à la situation. Nous allons là parce qu'il faut se rendre quelque part, sinon nous deviendrions fous. On revient toujours au point de départ quand on veut éviter de se perdre définitivement. J'aimerais bien que la voiture soit garée à plusieurs dizaines de kilomètres de là, histoire de marcher encore longtemps ensemble et finir par tomber de fatigue, l’un sur l’autre. Epuisés, nous nous endormirions l'un contre l'autre pour nous réveiller le lendemain matin, réchauffés par le bonheur de nous être retrouvés dans la nuit. Faute de petit déjeuner servi au lit, nous boirions nos paroles neuves de sens et nous repartirions à zéro.

     

    Ce n'est pas moi qui décide. Quelque chose me tire vers l'endroit d'où nous sommes partis, comme si c'était la fin d'un cycle et qu'un autre allait le remplacer. Oh si seulement la mer avait pu, l'espace d'un instant, laver le passé et mieux dessiner sur nos semelles le chemin à parcourir pour ne plus rencontrer les ombres d'antan !

     

     

    Blogmarks

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :