• Le récit est aigri...

     

     

    "Le récit est aigri, sans un rayon de soleil. Tout se passait entre les murs étouffants et on n'imaginait pas un seul personnage souriant une seule fois comme tout le monde." Simenon, Les fantômes du chapelier

     

     

     

     

    Blogmarks

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :