• Les branchages bougent

     

     

     

    Les branchages bougent

    dans les yeux de la vieille dame

    pourtant elle est chez elle

    devant son bol de café au lait

    et la nature dehors pas du tout attablée

    sans reflet possible.

    Des feuilles s’agitent quand même

    au moment où elle boit doucement.

    Mais d’où viennent ces frétillements

    à l’heure du petit déjeuner ?

    Sans doute des ombres du désir

    passant jusque là inaperçues

    au temps de la jeunesse

    où le regard était trop vif

    trop mobile trop pétillant

    pour qu’il laisse des bouts de jardin

    se fixer dans le creux de la pupille

    à l’instar d’un cadre autour d’une vision.

     

     

     

     

     

    Blogmarks

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :