• On dit que

     

    On dit que tout ça c’est de la poésie

    parce qu’on sait pas comment nommer

    ces enchaînements d’images

    comme des œufs de grenouilles flottant en avril

    sur l’étang suivis de têtards au mois de mai                 

     

    on raconte dans le brouillard des histoires

    qui n’en sont pas pour l’unique plaisir

    d’y voir plus clair sans trop d’espoir

    et on continue appliqués à porter des armures

    des lunettes des casques des boucliers

     

    la crainte est un sentiment exagéré la nuit

    elle prend dans les rêves des bouts de jupe

    des pans de nappes et s’amuse à étouffer

    la respiration des pensées le souffle des girafes

    si bien qu’on croit mourir avant chaque réveil.

     

     

    Blogmarks

  • Commentaires

    1
    Jeudi 17 Novembre 2016 à 06:41

    Je ne te raconterai pas ma nuit, tu sembles la connaître : crainte, étouffement, ma mère en pointillé, comme une mort qui rôde...  N'en ferai pas un poème, essaierai juste de porter la journée !

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :