• Poésie vs roman

     

       Quand on me demande comment je définirais la poésie, je réponds spontanément qu'elle est tout le contraire du roman. Vous allez me dire, en faisant une telle affirmation, je ne me mouille pas trop. C'est vrai, mais je vais essayer de vous expliquer comment je vois les choses en étant le plus clair possible et en me mouillant davantage.

       Un poème n'a pas besoin de longues phrases ; un vers suffit pour aller à l'essentiel. Un poème n'a pas besoin de longs développements ; une série d'appositions bien choisies suffisent. Un poème n'a pas besoin de faire des pages et des pages ; un distique est parfois plus touchant et puissant qu'un épais volume. Un poème n'a pas besoin de personnages bien campés ; la suggestion lui permet de faire mouche à coup sûr sans forcément de personnages explicites. Un poème n'a pas besoin de beaucoup de temps pour être lu : quelques minutes lui suffisent pour toucher son lecteur. Mais contrairement au roman lu et abandonné dans la bibliothèque une fois terminé, on retournera plus facilement et plusieurs fois vers le poème qu'on a aimé. Un poème se fout bien de la belle langue française ; il est une grammaire à lui seul. Un poème peut ne pas faire de phrases : il est plus libre que le roman, prisonnier, lui, de conventions bien définies - même si cela est en train de changer. Un poème pleure immédiatement et sans complexe ; un roman demande des autorisations et exige des explications avant de se permettre les pleurs. Un poème est sensuel ; un roman peut se passer des sens et préférer la raison pure. Un poème n' a que faire des démonstrations érudites : il leur préfère les évocations fortuites. Un poème respire ; un roman vit en apnée. Un poème parle immédiatement au coeur et aux tripes dès les premiers vers ; un roman se complaît dans le bavardage et le discours. Un poème se fout bien de faire le beau ; un roman est obsédé par les apparences. Un poème n'a pas besoin de circonlocutions, d'aparté ou je ne sais quoi encore de stylé : il prend les routes que tout le monde connaît pour atteindre un point que nous avions oublié de regarder. Un poème se suffit à lui-même ; un roman se termine souvent parce qu'il faut qu'il se termine mais pourrait encore continuer des pages et des pages. Un poème se sert des détails pour aller vers l'universel ; un roman est plus prétentieux. Un poème se fout des répétitions ; un roman les évite.          

     

     

    Blogmarks

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :