• Quand je n'écris pas

     

     

    Quand je n’écris pas pendant plusieurs jours, et cela arrive parfois, je rumine ma perte programmée et réajuste mon tir d’enfant gâté. Puis d’un seul coup, et je ne sais par quelle opération, tout devient évident et se débloque en moi. Je me mets alors à tapoter comme un fou sur mon clavier. Résultat : je m’abrutis un peu plus de mots inattendus criant au vide de mon être leur joie de se voir associés à d’autres musiques qui animent la danse des combinaisons.
    Je m’invente des principes n’appartenant qu’à moi et que personne d’autre ne pourrait suivre au fond. Petit à petit, je m’isole dans mon intrigue toujours plus squelettique. Des rimes naissent au hasard de mes obsessions. La liberté est absolue. Le voyage est dérisoire quelque soit son but. Tous les chemins mènent au même pays : celui sans nom et qui depuis ma naissance ronronne sa grâce légendaire.

     

    Extrait d'une fiction inédite

     

     

     

    Blogmarks

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :