• Rêvasser est nécessaire (4)

     

    Je ne pouvais pas me contenter de garder ce récit pour moi-même uniquement, comme un enfant quand il a entendu un beau conte et que ce dernier continue pendant des années à agir telle une décoration de noël dans son timide inconscient. Non, j’avais l’obligation au fond de moi de me mettre au service de ce récit afin qu’il touche encore plus de monde. Et là aussi écrire est un peu particulier : c’est répondre à une nécessité qu’on sent s’imposer à soi comme aucune autre. Cela ressemble à une espèce d’obligation qu’on ressent sans savoir si ce qu’on va produire sera de qualité ou non.

     

    J’ai remarqué que les faits tels qu’ils sont relatés par les journalistes n’ont pas le même poids que ceux évoqués par les auteurs de fiction. Comme si la réalité avait besoin du regard esthétique d’un créateur pour qu’elle ait une autre épaisseur ; celle de l’émotion et de l’universalité. C’est dans ce souci-là – celui d’atteindre le cœur et l’intellect de ma future première lectrice qu’est ma femme et par là même mes lecteurs potentiels - que je pris la décision d’ajouter mon grain de sel à ce fait divers. Le plus extraordinaire là-dedans, c’est que j’avais déjà pondu une fiction un peu semblable il y a très très longtemps. Le fait qu’elle me raconta cette nouvelle histoire me fit revoir en un éclair ce que j’avais écrit précédemment. Des phrases entières que je croyais avoir oubliées, vinrent soudainement m’assaillir et j’eus la sensation fugace - l’espace d’une seconde - que ce récit j’aurais dû m’y prendre autrement avant de le faire publier.

     

     

    Blogmarks

  • Commentaires

    1
    Vendredi 6 Janvier à 07:00

    "Tiré d'une histoire vraie" disent les films - vrai ou faux, mais ça fait mieux !

    2
    Vendredi 6 Janvier à 13:00

    Réel et Fiction, lequel des deux communique le premier à l'autre, d'Ailleurs ? ...

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :