• Tableaux d'une autre vie (41)

     

    Les oiseaux dans le ciel prenaient des virages acrobatiques quand je levais la tête. Ils frôlaient le sol et remontaient à toute allure.

    Je me souviens que les feuilles des arbres bougeaient légèrement au moment où je retenais mon souffle – vérifiant par la même occasion mon endurance à l’apnée. Arrivé au bout de mes efforts et sentant que ma poitrine ne bougeait plus sous mon maillot, les arbres se mettaient aussitôt à plier, comme si un gigantesque coup de vent venait de s'abattre sur eux. Leur silhouette cabrée au loin avait des contours fantastiques.

     

    Je sentais parfois la terre bouger sous mes pieds. Je ne disais rien. J'aurais voulu qu'un tremblement secoue mes pensées sans queue ni tête. J'ignorais encore que ma vie durant je m'occuperais de tous ces petits riens qui n'en finiraient pas de nourrir mes rêves d'accomplissement. Je ne savais pas encore qu'on pouvait repenser à son enfance avec autant de plaisir et de tristesse confondus.

     

     

    Blogmarks

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :