• Tu dis

     

     

    Tu dis qu’en tricotant des affaires

    de poupée tu apprends à compter

    les mailles et c’est ce qui t’intéresse :

    de voir grandir des salopettes

    se dessiner des galbes en laine

    à coups d’aiguilles dans l’espace

    le bruit de fer qu’elles font

    après chaque croisement et décroisement 

    me rajeunit de quarante ans.

     

     

    Blogmarks

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :