• Je comprends très bien

     

     

     

     

    Je comprends très bien

     

     

    Ianthe Brautigan

     

     

    qui s'inquiétait pour son père

     

     

    quand elle lisait ses poèmes.

     

     

    Ce qui l'inquiétait

     

     

    au fond

     

     

    c'est que son père révélait

     

     

    une partie de son âme

     

     

    dans son travail. 

     

     

     

    Blogmarks

  • Commentaires

    1
    Samedi 31 Mars à 08:50

    On peut toujours s'interroger sur ce que le poète révèle dans son poème, l'écrivain dans son texte... Je songe ainsi au premier tome du Journal de Charles Juliet. Chaque jour ou presque l'idée du suicide - un peu moins vers la fin. C'est terrible ! Et puis, Charles Juliet, qui ouvre une voie, trouve sa voix, écrit ces textes magnifique qu'on connait... Charles Juliet, un des princes de la littérature française actuelle. Charles Juliet, toujours bien vivant !

      • Samedi 31 Mars à 08:55

        J'ai du mal avec Charles Juliet mais c'est personnel. 

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :