• Le poème me dis-je aurait tendance

     

     

     

     

    Le poème

    me dis-je

    aurait tendance

    à pointer souvent son nez

    au moment où je l'attends

    le moins

    et à se volatiliser

    dès que je l'invite

    à boire un coup chez moi

    comme s'il avait peur

    de mon hospitalité.

     

     

     

     

    Blogmarks

  • Commentaires

    1
    Aurengo
    Lundi 11 Juin à 10:07

    Bonjour Thierry!

    C'est un peu çà chez moi en ce moment, Tu m'as fais sourire :-) !!

    Le fonctionnement est toujours un peu "coincé"....mais je viens chaque jour Te lire ici, de bien jolis mots

    Douceur chez Toi

    Edith

      • Lundi 11 Juin à 15:34

        Merci Edith de tes visites assidues sur mon blog. J'espère que le fonctionnement se décoincera un jour pour plus d'aisance. Je t'embrasse et te dis à bientôt.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :